Cie PIPO
Du vendredi 8 au jeudi 21 décembre à 20h30

BLACK MARCH

Texte Claire Barrabès, Mise en scène et scénographie Sylvie Orcier

Relâche les 10, 11, 17 et 18 décembre

Dans un hôpital psychiatrique, des patients agitent leur humanité dérangeante face à un corps soignant déboussolé. Une ode tragi-comique aux êtres abîmés, rugueux et drôles.
Bertrand est un ancien pianiste virtuose alcoolique, que la rencontre avec Minona, jeune mère en perdition, distrait de son mutisme. Ralph, doux dingue, demande la jeune femme en mariage. La rencontre de ce trio, sous le signe de la désintox, sert d’étincelle explosive. De quoi faire vaciller l’institution hospitalière dont les médecins semblent autant en perdition que leurs patients aux lourds secrets. « J’ai pas de solution, j’ordonne des sédations et des contentions enfermée dans ma blouse… » marmonne, impuissante, la psychiatre.
« J’ai des ardoises de rêverie/ et le sens de l’ironie », chantait Gainsbourg dans son album imbibé, Black March.

Claire Barrabès, jeune autrice à l’écriture nerveuse, s’en inspire et laisse déborder le verbe dans des dialogues impulsifs, sensibles, absurdes. Enrobée de fumées épaisses, la scène aseptisée façon laboratoire prend vite un tournant utopiste, libertaire.
De chansons en danses acrobatiques, la Compagnie Pipo, sous la direction de Sylvie Orcier, emporte cette ode vers un véritable tourbillon théâtral, musical et acrobatique. Un vent de folie déraisonnable qui balaye toutes les camisoles.

Presse

Sylvie Orcier met en scène Black March de la jeune auteure Claire Barrabès. L’espace laboratoire inventé et sensuel d’un hôpital psychiatrique, au milieu des fumigènes, une atmosphère fantastique de convivialité et d’amusement s’installe, entre amitié et résilience, entre empathie et contemplation.

La parole acidulée de Claire Barrabès est servie au mieux à travers le jeu empressé et contrôlé d’acteurs admirablement engagés, entre corps et verbe incisif, chorégraphie, musique suggestive et sensibilité à un monde cocasse et cruel. Un spectacle fort et envoûtant, joueur et ludique, critique perspicace de nos réalités.

Véronique Hotte - Hottello théâtre

Black March : Le public suit le parcours thérapeutique et intime, haut en couleur, de Bertrand, Minona et Ralph. Tous en cure de sevrage et dans un sentiment d’abandon.  Au rythme des chansons, danses, acrobaties, des rencontres prennent corps, des voiles se soulèvent. Et un sacré remue-ménage s’installe ! À l’intérieur des murs froids de l’hôpital, une force d’âme va naître, non sans douleur, et accompagnera ces êtres fracturés dans ce quotidien terriblement vide…

Le spectacle offre au public, un univers dramatique traversé constamment par un tragique inédit et gorgé de théâtralité. Un parcours sans faute avec un juste équilibre entre mise en scène et jeu, chorégraphies, bande-son, lumières. Éblouissant ! Une création qui nous touche de plein fouet et confirme la beauté et la modernité de l’écriture de Claire Barrabès. Et quel bel hommage à Beethoven et à Serge Gainsbourg…

Elisabeth Naud - Théâtre du blog
Infos

Plein tarif : 15 €

Tarif réduit : 10 €
(étudiants, demandeurs d’emplois, seniors, intermittents)

Tarif réduit ++ : 8 €
(moins de 16 ans, bénéficiaires du RSA/RMI, habitants d’Alfortville)

Durée :
1: 20

Avec Patrick Pineau, Lauren Pineau Orcier, Djibril M’Baye, Eliott Pineau, Aline Le Berre

Musique et interprétation : Pablo Elcoq

Lumières : Christian Pinaud

Régie plateau : Florent Fouquet

Régie son : François Terradot

Administration de production : Viktoria Sagatova Caïtucoli

Collaboration Artistique Jean-Philipe François, Patrick Pineau et Valentin Suel

  • 59 of 65