L'homme qui tua Mouammar Kadhafi
L'HOMME QUI TUA MOUAMMAR KADHAFI
L'homme qui tua Mouammar Kadhafi - Simon Gosselin
L'homme qui tua Mouammar Kadhafi - Simon Gosselin
L'homme qui tua Mouammar Kadhafi - Simon Gosselin
L'homme qui tua Mouammar Kadhafi
L'HOMME QUI TUA MOUAMMAR KADHAFI
L'homme qui tua Mouammar Kadhafi - Simon Gosselin
L'homme qui tua Mouammar Kadhafi - Simon Gosselin
L'homme qui tua Mouammar Kadhafi - Simon Gosselin

SUPERAMAS - collectif d'artistes fondé en 1999 - se structure en trois associations distinctes (France, Autriche, Belgique) et s'affirme comme un collectif résolument européen.
Détournant le kitsch et le toc de la culture populaire pour en faire les leviers de la subversion, SUPERAMAS creuse la superficialité des préjugés pour en extraire des questions politiques.

SUPERAMAS
Les 22 et 23 octobre 2021

L'HOMME QUI TUA MOUAMMAR KADHAFI

Conception, écriture et mise en scène SUPERAMAS

Spectacle documentaire

Pour la première fois sur une scène de théâtre, un ancien officier de renseignement accepte de dévoiler les coulisses de son métier, ainsi que les secrets derrière l’intervention militaire française de 2011 en Libye. Sur fond de corruption, de trahisons, de disparitions inexpliquées et d’une guerre qui a mené au chaos, ce spectacle documentaire jette une lumière crue sur une affaire qui apparaît d’ores et déjà comme l’un des plus grands scandales politiques du 21ème siècle.

Editorialiste pour le 28 minutes d’Arte, ainsi que pour de nombreuses chaînes de télévision françaises et internationales, le journaliste politique Alexis Poulin est l’un des co-fondateurs du site d’information Le Monde Moderne. Pour le compte de ce média en ligne, il a mené une enquête au long cours sur les circonstances et les causes de la disparition du dictateur libyen Mouammar Kadhafi en octobre 2011.  Dans ce cadre, il a fait la connaissance d’un témoin d’exception.

Si ce témoin est capital, c’est parce qu’il a travaillé pendant près de dix ans pour la DGSE – le service de renseignement extérieur français. En poste à Tripoli de 2007 à 2011, il a été un observateur de premier plan des événements qui ont conduit la France et l’Otan à intervenir militairement en Libye au cours du Printemps arabe. Et plutôt que de se confier dans un livre d’entretien, ou dans un documentaire filmé, il a accepté l’invitation d’Alexis Poulin et de Superamas à partager sur scène, avec le public, ce qu’il sait de cette affaire franco-libyenne.

Presse

Retournant comme une chaussette le discours des grandes puissances, l’art de la guerre des Superamas tient du situationnisme en détournant scénarios de films et paroles médiatiques pour dénoncer une politique spectacle qui emballe sa violence dans le papier de soie de ses bons sentiments.

Patrick Sourd, Paris, octobre 2012

Les Inrockuptibles

Après ce spectacle, vous ne regarderez plus jamais les infos de la même manière… ni le théâtre, d’ailleurs !

Pieter T’jonck, Bruxelles, 21 décembre 2020

Pzazz Theater
Infos

Plein tarif : 20 €

Tarif réduit : 15 €
(étudiants, demandeurs d’emplois, seniors, intermittents)

Tarif réduit ++ : 10 €
(moins de 16 ans, bénéficiaires du RSA/RMI, habitants d’Alfortville)

Durée :
1 : 15

Conception et mise en scène : SUPERAMAS

Distribution : Alexis Poulin et SUPERAMAS

Regard extérieur : Diederik Peeters

Création décors et son : SUPERAMAS

Création Lumières : Henri-Emmanuel Doublier

Costumes : Sofie Durnez et SUPERAMAS

Production : SUPERAMAS

Production déléguée : Le Manège - Scène nationale - Maubeuge

Coproducteur : Théâtre Jacques Tati - Amiens 

  • 37 of 41