La Cerisaie
La Cerisaie
La Cerisaie
La Cerisaie
La Cerisaie
La Cerisaie
La Cerisaie
La Cerisaie
La Cerisaie
La Cerisaie
La Cerisaie
La Cerisaie

EN TOURNÉE

  • le 5 Décembre 2017, au Forum de Blanc-Mesnil
  • le 8 Décembre 2017, au Théâtre de Lisieux,
  • le 16 Janvier 2018, au Théâtre de l’Avant Scène à Cognac,
  • le 18 Janvier 2018, au Théâtre Des Sept Collines à Tulle
  • le 23 Janvier 2018, au Théâtre des Quatre Saisons à Gradignan
  • le 27 Janvier 2018, au Théâtre des Bergeries à Noisy-Le-Sec
  • du 8 au 10 Février 2018 à La Criée à Marseille
Cie Benedetti
du 5 mars au 24 mars 2018 à 20h30

La Cerisaie

de Anton TCHEKHOV, mis en scène par Christian BENEDETTI

Traduction de Brigitte BARILLEY, Christian BENEDETTI et Laurent HUON

Jouer La Cerisaie en vaudeville, il n’y a rien d’une proposition iconoclaste, mais une invitation suggérée par le texte même. Et pourtant c’est une pièce sur la mort. Le personnage principal c’est la maison, le domaine, la Russie qui est notre Cerisaie dit Trofimov. Les personnages sont inexistants, ils n’existent que par leur relation avec La Cerisaie. C’est une pièce de troupe. Tout doit être toujours à côté, trop tôt, trop tard, excessif ou insuffisant... depuis le train manqué au début et cette bougie inutile dans la lumière de l’aube, jusqu’aux fiançailles manquées, aux objets perdus, aux queues de billard cassées, au domaine vendu, aux cerisiers abattus, aux illusions projetées sur l’avenir qui le change d’avance en ratage, une sorte de préfiguration de la Russie réduite à la mendicité.

Cette pièce est abstraite comme une symphonie de Tchaïkovski et il faut avant tout, y percevoir des sons.
Une démangeaison.
Et puis ce fil tendu qui casse...
Firs : Avant le malheur ça faisait ce bruit ...
Gaev : Avant quel malheur ?
Firs : Avant la liberté.
Et puis après les derniers mots de Firs “Eh toi, l’inapte !”. C’est peut être bien le fil de la vie.
La pièce commence, ils sont en retard... c’est demain... et demain... demain... c’est déjà aujourd’hui !

Infos

Plein tarif : 20 €

Tarif réduit : 15 €
(étudiants, moins de 30 ans, demandeurs d’emplois, seniors, intermittents)

Tarif réduit ++ : 10 €
(moins de 16 ans, bénéficiaires du RSA/RMI, habitants d’Alfortville, groupe à partir de 10 personnes)

Durée : 1h35

Assistante à la mise en scène : Nina Villanova

Lumière : Dominique FORTIN
Régie générale : Cyril CHARDONNET
Avec : Brigitte BARILLEY, Alix RIEMER, Hélène VIVIÈS, Philippe CRUBEZY, Christian BENEDETTI, Antoine AMBLARD, Philippe LEBAS (en alternance), Laurent HUON (en alternance) Lise QUET, Nicolas BUCHOUX, Hélène STADNICKI, Jean-Pierre MOULIN, Christophe CAROTENUTO, et la voix de Jenny BELLAY

Textes : Anton TCHEKHOV

Machinerie : Antonio RODRIGUEZ
Gravure sur bois et réalisation du chien : Eric Den HARTOG
Sons : Wilfried WENDLING

Merci à Béatrice PICON-VALLIN pour son regard affectueux et aiguisé.

Production : THÉÂTRE STUDIO
Coproduction : Les nuits de Fourvières -- Grand Lyon Métropole / Pole Culturel d’Alfortville et l’équipe des comédiens.
Soutien de l’ADAMI
Participation artistique de L’ENSATT

  • 5 of 9