Tchekhov
Benedetti

L'intégrale
de l'œuvre
  • ÊTRE SANS PÈRE
  • ·
  • IVANOV
  • ·
  • LA MOUETTE
  • ·
  • ONCLE VANIA
  • ·
  • TROIS SŒURS
  • ·
  • LA CERISAIE

Tchekhov est le premier qui arrive à rassembler le social et le personnel à l’intérieur de drames, comme Edward Bond, dans le sens de la logique, de l’imagination et de l’humain. Il sort du théâtre qui peut imiter ces choses-là, car le théâtre est une expérience factice sans réel contenu. Il ouvre une nouvelle voie : le drame. Dès que nous parlons du drame, nous parlons de nous.
Jouer en vaudeville n’a rien d’une proposition iconoclaste, mais une invitation suggérée par le texte même.
Représenter Tchekhov c’est : tenter d’être ponctuel à un rendez-vous qu’on ne peut que manquer… tenter de revenir à un présent où nous n’avons jamais été…

<p class="titre_spectacle">La Mouette</p><p>De Gauche à droite: Brigitte Barilley, Isabel Aimé Gonzalès Sola, Philippe Crubézy, Nina Renaux, Stéphane Shoukroun et Jean-Pierre Moulin.</p><p class="titre_spectacle">La Mouette</p><p>Christophe Carotenuto et Isabel Aimé Gonzalès Sola</p><p class="titre_spectacle">Oncle Vania</p><p>Isabelle Sadoyan et Christian Benedetti.</p><p class="titre_spectacle">Oncle Vania</p><p>Christian Benedetti et Elsa Granat.</p><p class="titre_spectacle">Trois Sœurs</p><p>De gauche à droite : Christian Benedetti, Marie-Sophie Ferdane, Christophe Carotenuto et Nina Renaux.</p><p class="titre_spectacle">Trois Sœurs</p><p>Christian Benedetti et Marie-Sophie Ferdane.</p><p class="titre_spectacle">La Cerisaie</p><p>De Gauche à droite : Philippe Crubézy, Antoine Amblard, Alix Riemer, Brigitte Barilley, Hélène Viviès et Christian Benedetti.</p><p class="titre_spectacle">La Cerisaie</p><p>De Gauche à droite : Philippe Crubézy, Brigitte Barilley et Christian Benedetti.</p><p class="titre_spectacle">La Cerisaie</p><p>Lise Quet</p>

Il faut effrayer le public, c’est tout, il sera alors intéressé et se mettra à réfléchir une fois de plus.

— Anton TCHEKHOV
Six pièces dans l'ordre de l'écriture

ÊTRE SANS PÈRE & IVANOV
Deux pièces de factures traditionnelles

LA MOUETTE & ONCLE VANIA
Deux pièces qui brisent la dramaturgie traditionnelle et interrogent des formes nouvelles. (Premières pièces écrites par actes et non par scènes / plus de personnages mais des rôles et des structures de pensée)

TROIS SŒURS & LA CERISAIE
Deux pièces de troupe. (Écrites pour le Théâtre d’Art de Moscou)

Une équipe d'acteurs

Isabel Aimé Gonzalès Sola, Brigitte Barilley, Jenny Bellay, Christine Brücher, Marie-Sophie Ferdane, Elsa Granat, Evelyne Istria, Lise Quet, Nina Renaux, Alix Riemer, Hélène Stadnicki, Nina D. Villanova, Hélène Viviès, Antoine Amblard, Christian Benedetti, Thierry Bosc, Nicolas Buchoux, Christophe Carotenuto, Philippe Crubézy, Daniel Delabesse, Laurent Huon, Philippe Lebas, Jean-Pierre Moulin, Stéphane Schoukroun, Yuriy Zavalnyouk.

Ce projet n'aurait pas pu voir le jour sans deux de nos compagnons de route qui nous ont quitté, Isabelle Sadoyan et Jean Lescot, à qui ce projet est dédié.

Un espace

UN PRINCIPE SCÉNOGRAPHIQUE UNIQUE
Une scénographie indicative, allusive, seulement ce qui est utile pour jouer la pièce…
Juste avec ce qui est nécessaire pour mettre en lumière le sens et montrer la pensée en mouvement.
Lorsque nous arrivons dans un théâtre, le régisseur de l'endroit dispose, pour les répétitions, un espace provisoire, fait de bouts ayant déjà servi... Un tracé au sol...
Ce « pas fini », ce provisoire, c'est le théâtre même...

C’est au spectateur à reconstituer l’image…

Chaque jour

mardi
ÊTRE SANS PÈRE

mercredi
IVANOV

jeudi
LA MOUETTE & ONCLE VANIA

vendredi
TROIS SŒURS & LA CERISAIE

samedi
ÊTRE SANS PÈRE & IVANOV

dimanche
LA MOUETTE, ONCLE VANIA, TROIS SŒURS & LA CERISAIE

… Au théâtre d’art, tous ces détails avec les accessoires distraient le spectateur, l’empêchent d’écouter…
Ils masquent l’auteur /… /
Vous savez, je voudrais qu’on me joue d’une façon toute simple, primitive…
Comme dans l’ancien temps… une chambre… sur l’avant scène un divan, des chaises…
Et puis de bons acteurs qui jouent… C’est tout…
Et sans oiseaux et sans humeurs accessoiresques…
Ça me plairait beaucoup de voir mes pièces représentées de cette façon-là…

—  Evtikhi KARPOV citant les propos de TCHEKHOV in Tchekhov dans les souvenirs, 1954 / pages 575 et 576

" Une Mouette à valeur de manifeste “

Claire BAUDÉAN, France Info

" Ils sont tous magnifiques. Il faut se précipiter voir La Mouette . “

Fabienne PASCAUD, Télérama

" Une troupe excellente et très bien menée... Un travail tout à fait remarquable... C’est très beau. “

Armelle HÉLIOT, Figaroscope

" Courez voir cette Mouette, elle vole, elle brûle ses ailes à l'horizon d'un théâtre tout simple, sans décor, Christian Benedetti la met en scène et l'interprète avec son équipe comme une partition. Une heure cinquante d'un vrai régal. “

Jean-Pierre LÉONARDINI, L’Humanité